31 juillet 2013

1Q84 - livre 1 Avril-Juin - Haruki Murakami

Haruki Murakami 1Q84Après un mini sondage sur la page facebook où je vous demandais quelle critique vous souhaitiez parmi mes dernières lectures c'est 1Q84 qui a gagné, donc voilà ce que j'en ai pensé.

Quatrième de couverture

Entre l'an 1984 et le monde hypnotique de 1Q84, les ombres se reflètent et se confondent. Unies par un pacte secret, les existences de Tengo et d'Aomamé sont mystérieusement nouées au seuil de deux univers, de deux ères... Une odyssée initiatique qui embrasse fantastique, thriller, et roman d'amour, composant l’œuvre la plus ambitieuse de Murakami.

Ce que j'en ai pensé

Il semblerait de Murakami soit un auteur fort connu. Moi personnellement je n'en avais jamais entendu parler avant cette saga. Mais je ne regrette pas que ça ait été le cas, son écriture est agréable et j'envisagerais peut être d'autres de ses romans dans l'avenir.
Par contre j'ai un peu de mal à écrire un avis sur ce livre je dois bien l'admettre. Déjà il m'a fallu fort longtemps pour le lire, pas qu'il ne soit pas intéressant mais il faut bien admettre qu'en près de 550 pages il ne se passe pas grand-chose. Sur le coup je l'ai a peine remarqué, preuve que c'est tout de même fichtrement bien écrit, mais par après, à l'instant même, alors que je dois en donner un avis, je me rends bien compte que je n'ai pas grand-chose à en dire sans risquer le spoiler.

Au départ nous allons suivre la vie de Tengo, professeur et écrivain se cherchant désespérément en tant que tel. Ainsi que celle d'Aomamé, jeune instructrice dans un centre de fitness qui exerce également une seconde profession un peu à part pour une étrange vieille dame quand celle-ci le lui demande.
Rapidement Tengo va se voir offrir une mission un peu particulière par son éditeur, à eux deux ils ont découvert un récit écrit par une adolescente qu'ils pensent être un futur best-seller, le seul ennui étant qu'il n'est pas particulièrement bien écrit alors que l'histoire qu'il raconte est, elle, complétement fantastique. Et la mission qui est confiée à Tengo est de le réécrire, de faire de "La Chrysalide de l'air" l'excellente l'histoire qu'ils ont aperçue à la lecture du manuscrit de la jeune fille.
Cette jeune fille, Fukaéri, est quant-à elle un peu spéciale, elle parle peu, va droit à l'essentielle et son passé est assez trouble. Très vite Tengo se demande si elle a vraiment pu inventer cette histoire, s'il ne s’agirait pas plutôt d'une sorte d'autobiographie, mais les éléments surnaturels de l'histoire ne peuvent pas être réels eux aussi n'est-ce pas?

En parallèle l'histoire d'Aomamé suit elle aussi son court, des choses étranges se passent dans sa vie. Des détails dans la vie courante tel que le design des uniformes de police ou même des parties plus ou moins importantes de l'Histoire semblent avoir changé. La jeune femme ayant la tête fortement ancrée sur les épaules se demande comment elle a pu passer à côté de telles choses, elle s'interroge même sur sa santé mentale. Nous qui sommes au courant de l’existence du double monde avons compris depuis de nombreuses pages qu'elle est passée en l'an 1Q84 (personnellement j'ai même une hypothèse sur la façon dont elle pourrait faire marche arrière. Mais serait-ce vraiment une bonne chose? Les choses ont-elles pris la même tournure en 1984 que dans le monde parallèle? Y a t-elle toujours sa place après avoir changé le cours des événements en 1Q84?) mais elle il lui faudra une bonne moitié de livre pour en accepter l'idée et pour nommer elle-même ce nouveau monde. Néanmoins elle arrive quand même rapidement à cette hypothèse. Je connais plus d'une héroïne de romans à qui il aurait fallu bien plus de temps pour se poser les bonnes questions. mais bon c'est là aussi un peu le charme d'Aomamé, terre à terre mais ouverte d'esprit et intelligente.

Enfin, leurs deux histoires se passent, Tengo travaille dur sur la réécriture du livre de Fukaéri et Aomamé se prépare pour une nouvelle mission donnée par la vieille femme. Lentement, par très petites doses, l'auteur nous dévoile ce qui lie finalement nos deux protagonistes, un lien peut être trop empreint de romantisme adolescent d'ailleurs, mais bon il reste deux livres, on ne nous a peut-être pas encore tout dit.
Doucement aussi, l'histoire, qui jusque-là avançait très tranquillement, se met à accélérer, on apprend de nouvelles choses, sur le passé de Fukaéri entre autre, étrangement lié au présent d'Aomamé. Aussi, alors qu’honnêtement vu la vitesse moyenne de l’œuvre je ne m'attendais pas à ce que le thème soit abordé dans le premier livre, on en apprend d'un coup plus sur les little people, ces êtres dont on entend parler très souvent, ceux qui rendent "La Chrysalide de l'air" si particulière, ceux dont l'adolescente ne veut rien dire alors qu'elle est la seule à savoir qui ils sont.
Vraiment la fin s'emballe, et s'il m'a fallu pas loin de 2 mois pour lire le premier livre arrivée à la fin de celui-ci je n'avais qu'une envie : Entamer le second!
J’espère seulement que le  prochain tome gardera cette vitesse tout le long et pas seulement dans les dernières pages comme ce fut le cas ici.

Points forts : Des personnages entiers et crédibles. Une histoire originale. Pas mal de questions sont posées et la fin est habillement travaillée pour donner envie d'entamer le second volet.
Points faibles : Beaucoup de moments où il ne se passe finalement pas grand-chose. Le manque de sexe entre les bon protagonistes! (voilà c'est dit...)
Nombre de tomes : Terminé en trois tomes