punks not deadLa critique d'aujourd'hui concernera un livre que j'ai reçu grâce à un super partenariat (Merci d'ailleurs!). Je l'ai terminé il y a un petit moment maintenant mais j'ai été un peu beaucoup occupée ces derniers temps et donc j'en ai négligé de vous en faire un compte rendu.
Honte sur moi, parce que ce livre est mon coup de cœur de cette fin d'année!

Quatrième de couverture

À quoi l’Apocalypse ressemblerait-elle, contée par un punk zombi ?

Qu’adviendrait-il si le QI des français se trouvait d’un coup démultiplié ? Un grand sursaut ? Une nouvelle Révolution, 1789 version 2.0 ?

Est-il sage pour un mortel de tomber amoureux d’un succube ?

Les gentlemen du futur pourront-ils régler leurs querelles au disrupteur à vapeur, sans manquer aux règles de l’étiquette ?

Comment se protéger des cadences infernales, de la fatigue et du stress au travail, lorsque l’on a le malheur de s’appeler « La Mort », et d’exercer un métier pour laquelle il n’est pas de congés ?

 
Autant de sujets graves, traités entre ces pages avec sérieux.

Ne laissez pas vos neurones s’étioler, offrez une cure de Jouvence à vos zygomatiques. Cessez de résister, accordez-vous une douce violence…

De toute évidence, PUNK’S NOT DEAD a été écrit pour vous.

Ce que j'en ai pensé

Par une écriture mêlant habillement élégance et authenticité Anthelme Hauchecorne nous happe tel un conteur populaire, nous incitant à prendre place sur un tonnelet dans sa ruelle sombre pour écouter les esprits d’antan prendre la parole à travers lui.

Dans ce livre ou se côtoient légendes, surnaturel et fantastique nous faisons connaissances avec des personnages tantôt attachants, tantôt effrayants, jamais parfait et toujours crédibles, qu'ils soient humains ou non.
C'est par une escale dans une Budapest ravagée par le feu que nous commençons notre voyage et que nous rencontrons Eva, une future scorpailleuse qui ne devra bientôt la vie qu'à une surprenante amitié qui n'est pas sans rappeler une dessin animé très connu de Miyzaki même s'il semblerait que ce ne soit pas voulu. Mais cet ami inattendu lui veut-il vraiment du bien ou va t-il la mener à sa perte? La réponse n'est que suggérée à la fin de cette nouvelle qui, heureusement, fait partie des histoires que l’auteur dit vouloir creuser plus en profondeur.
Si je parle en particulier de cette nouvelle même s'il ne s'agit pas de ma préférée c'est précisément parce qu'elle est la toute première du recueil et que dés les premières pages j'ai su que j'allais adorer tout le bouquin et qu'Hauchecorne allait devenir un nom récurant sur mes étagères.

Les univers abordés dans les différentes nouvelles sont très variés et toujours parfaitement maitrisés, on sent qu'il y a un vrai travail de recherche en amont qui apporte une sorte de stabilité, de réalité à l'ensemble. Que ce soit l'après vie d'un punk mort vivant, la dernière aventure sous-marine d'un dragon, la révolution du peuple d'en dessous à laquelle assistent impuissants deux adolescents, l'infernale déchéance d'un groupe d'anges utopistes ou toutes les autres histoires un brin dérangée sorties d'un cerveau plus fertile que la moyenne, toutes ces nouvelles, bien que parfois très sombres sont toujours teintées d'un peu d'humour, bien que souvent noir, distillé à juste dose et qui empêche les récits de tomber dans le mélo et le désespoir.

De plus grâce au backstage de quelques pages après chaque nouvelle on en apprend un peu plus sur l'histoire de la plume même de l’auteur, ce qui nous permet parfois de voir des références qui nous avaient échappées ou bien simplement d'avoir quelques explications supplémentaires.  
Chaque nouvelle est également ponctuée d'une illustration du talentueux Loic Canavaggia.

Donc pour moi c'est officiel, toute bibliothèque devrait, pour pouvoir être considérée comme telle, contenir au moins un livre de cet auteur plus que prometteur. D'ailleurs la mienne vient de faire l'acquisition de son autre recueil de nouvelles grâce au gros barbu de Noël qui a, cette année encore, fait bien attention à mes envies réalistes.

Autre particularité de l'auteur, les bénéfices de ces romans sont toujours reversés à des associations et dans le cas du présent recueil il s'agit de Sea Shepherd. Une autre bonne raison de se laisser tenter.

Points forts : Une écriture très agréable, beaucoup d'humour, des personnages attachants, la possibilité de pouvoir un jour retrouver les personnages dans une histoire plus longue.
Points faibles : Trop méconnu ;)
Nombre de tomes : Un seul.